DIRECTEUR/TRICE, DIV. POUR L'INCLUSION ET LES POLITIQUES NUMÉRIQUES ET LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Long Description

Numéro du poste : CI 335

Classe : D-1

Secteur de tutelle : Secteur de la communication et de l'information (CI)

Lieu d'affectation: Paris

Famille d'emplois: Communication et information

Type de contrat : Engagement de durée définie

Durée du contrat : 2 ans, renouvelable

Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 17-JUIN-2024 (PROLONGEE)

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

En seulement deux décennies, la transformation numérique a eu un impact considérable sur les sociétés du monde entier, depuis les balbutiements de l’Internet jusqu’à l’avènement des réseaux sociaux de grande ampleur, de la chaîne de blocs et de la nouvelle vague des plates-formes basées sur l’intelligence artificielle. Si ces technologies offrent des possibilités uniques d’accélérer la réalisation des objectifs de développement durable grâce à l’innovation (ODD 9), elles posent également de nouveaux défis auxquels l’humanité doit répondre de manière éthique, responsable, inclusive et durable, et en se fondant sur les droits humains.

 

L’UNESCO est l’une des principales organisations internationales qui mène l’action des Nations Unies en réponse à ces défis, grâce à son mandat international axé en particulier sur les questions de contenu, les droits de l’homme, l’inclusion et le développement des compétences dans l’espace numérique, ainsi que sur des sujets en lien avec ses autres domaines de compétence, notamment l’éducation, la culture et les sciences. Le/la titulaire, sous la supervision directe du Sous-Directeur général pour la communication et l’information (ADG/CI), est donc idéalement placé(e) pour fournir une contribution décisive à ces efforts mondiaux dans un domaine techniquement complexe qui évolue rapidement, notamment en apportant une vision stratégique globale, en exerçant un leadership intellectuel et opérationnel et en assurant la mobilisation de ressources.

 

Le/la titulaire dirige la Division pour l’inclusion et les politiques numériques et la transformation numérique, au sein du Secteur de la communication et de l’information. (Les fonctions rattachées à ce poste n’incluent pas la communication externe de l’UNESCO, qui est gérée par la Direction de la communication et de la mobilisation des publics).

 

Le/la titulaire est ainsi chargé(e) des programmes mondiaux sur l’accès universel à l’information et l’inclusion numérique, y compris le multilinguisme et les langues autochtones, sur les politiques numériques et la transformation numérique, ainsi que du Secrétariat du Programme Mémoire du monde, qui promeut l’identification, la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire. Il/elle exerce en outre les fonctions de Secrétaire du Programme Information pour tous (PIPT).

 

Le/la titulaire s’acquitte de ces tâches conformément à la Stratégie à moyen terme et au Programme et budget de l’Organisation, ainsi qu’aux programmes de développement internationaux tels que le Programme de développement durable à l’horizon 2030. En tant que membre important de l’Équipe de direction du Secteur, il/elle conseille l’ADG/CI sur les questions stratégiques, techniques, opérationnelles, budgétaires et de ressources humaines.

Le/la titulaire exerce la supervision immédiate de deux chefs de section et d’un chef d’unité et travaille en coordination avec les bureaux hors Siège de l’UNESCO. Il/elle assure un leadership opérationnel auprès des sections et de l’unité de la Division, ainsi que la gestion globale des ressources humaines et financières de cette dernière, et la planification et la coordination de ses programmes et plans d’action, y compris la mobilisation de ressources extrabudgétaires et la création de partenariats, en fonction des besoins du Programme ordinaire.

 

Le/la titulaire devra en particulier :

 

•    assurer la direction intellectuelle, stratégique et opérationnelle de la Division, y compris du PIPT, en vue de la réalisation de ses principaux objectifs ;

 

•    rendre des comptes sur la gestion et la conduite technique des activités de la Division ;

 

•   assurer la coordination et la liaison avec l’autre division du Secteur, à savoir la Division pour la liberté d’expression, le développement des médias et l’éducation aux médias et à l’information, afin de favoriser les initiatives, stratégies et cadres intersectoriels, en appliquant des méthodes agiles ;

TWO

•    assurer le leadership et la gestion globale :

  • superviser l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie et des objectifs de programme de la Division, y compris une approche axée sur les résultats, pour traduire le mandat dévolu à la Division en un plan effectif d’exécution du programme et assurer l’efficience et l’efficacité des activités, en s’attachant notamment à :

    • appuyer le renforcement des capacités et l’élaboration des politiques des États membres dans le domaine de la transformation numérique et de l’intelligence artificielle, notamment en abordant la question du genre dans le domaine de l’inclusion et des politiques numériques et de la transformation numérique ;

    • élaborer des programmes sur l’accès à l’information et la promotion de solutions ouvertes et libres ;

    • coordonner les programmes relatifs au multilinguisme et à la diversité linguistique, y compris les langues autochtones, ce qui inclut d’assurer le suivi de la Recommandation de 2003 sur la promotion et l’usage du multilinguisme et l’accès universel au cyberespace en étroite coopération avec les États membres ;

    • gérer le Programme Mémoire du monde et promouvoir l’identification, la conservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, conformément à la Recommandation de 2015 concernant la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire, y compris le patrimoine numérique ;

    • superviser les contributions aux documents pertinents destinés à la Conférence générale et au Conseil exécutif, tels que la Stratégie à moyen terme (C/4) et le Programme et budget (C/5) ;

    • conseiller l’ADG/CI sur le suivi des conférences et sur toutes les questions relevant du mandat et des responsabilités de la Division ;

    • rendre compte des activités de la Division et organiser des séances d’information si nécessaire ;

    • participer à l’analyse et à l’évaluation des activités de la Division ;

•    assurer la mobilisation de ressources, la communication et la mise en place de partenariats :

  • nouer des alliances et des partenariats stratégiques et superviser la mobilisation de ressources, en s’attachant notamment à :
    • assumer au premier chef la responsabilité de l’élaboration de la stratégie de la Division en matière de partenariats, avec l’approche plus large du Secteur, et assurer l’interface avec le Bureau de la planification stratégique (BSP) afin d’établir et d’entretenir un réseau d’interlocuteurs de haut niveau, notamment des responsables gouvernementaux, des entités des Nations Unies, des entreprises, la société civile, des organismes régionaux, des ONG, des leaders d’opinion, des fondations et des particuliers à hauts revenus ;
    • identifier et créer des opportunités de mobilisation de ressources et participer activement aux efforts de collecte de fonds extrabudgétaires pour assurer une efficacité maximale de la Division, conformément à la Stratégie à moyen terme (C/4) et au Programme et budget (C/5) de l’Organisation ;
    • identifier, proposer et créer des partenariats pour consolider le travail des sections/unités afin d’obtenir des résultats et un impact, en donnant des orientations aux collègues chargés des programmes de CI dans les bureaux hors Siège ;
    • superviser la formulation de solides propositions pour la collecte de fonds auprès d’un large éventail de donateurs potentiels ;
    • cultiver la réputation internationale et l’impact de la Division grâce à une solide stratégie de communication et de sensibilisation ;

•    gérer le personnel de la Division :

  • diriger, gérer et coordonner les activités, le budget et le personnel de la Division en vue d’atteindre les résultats escomptés pertinents énoncés dans le Programme et budget, en s’attachant notamment à :

    • répartir le budget et les tâches au sein de la Division ;

    • formuler des directives et procédures internes ;

    • suivre et évaluer les performances du personnel de la Division ;

    • assurer la formation continue et la valorisation du personnel ;

•    exercer la fonction de Secrétaire du PIPT :

  • assister la structure intergouvernementale (Conseil/Bureau) dans l’accomplissement de ses tâches par la création de réseaux, la circulation de l’information et l’organisation des réunions statutaires ;

  • favoriser le rayonnement du Programme en encourageant les contacts et les projets conjoints avec les représentants des États membres, les organes intergouvernementaux de l’UNESCO, la société civile et le secteur privé ;

  • coordonner la mise en œuvre des décisions du Bureau et du Conseil ;

  

•    assumer d’autres tâches selon les besoins :

  • représenter l’UNESCO lors de réunions et conférences de haut niveau internes et extérieures ;

  • assurer occasionnellement l’intérim de l’ADG/CI ;

  • participer aux mécanismes de gestion de haut niveau mis en place au sein du Secteur de la communication et de l’information et d’autres structures de l’UNESCO.

 

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Communication (F)
Responsabilité (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)
Conduite et gestion du changement (M)
Création de partenariats (M)
Direction et autonomisation des collègues (M)
Gestion de la performance professionnelle (M)
Développement d’une réflexion stratégique (M)
Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Formation 

  • Diplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) en communication et information, sciences politiques, relations internationales ou autre domaine apparenté.

 

Expérience professionnelle 

  • Au moins 15 années d’expérience professionnelle pertinente, à des niveaux de responsabilité croissants, dans les domaines des questions liées au numérique et/ou de la transformation numérique et des politiques numériques ou dans des domaines connexes, dont une grande partie à un niveau de responsabilité approprié.

  • Expérience du travail en rapport avec des domaines relevant du Secteur de la communication et de l’information, tels que les politiques numériques et la transformation numérique, l’accès universel à l’information, l’inclusion numérique, et le patrimoine documentaire.

  • Expérience professionnelle pertinente avec des donateurs/organismes internationaux, bilatéraux ou du système des Nations Unies, des organisations non gouvernementales, des entreprises du secteur privé et/ou des fondations.

 

Aptitudes/Compétences

  • Connaissance du mandat, de la vision, de l’orientation stratégique et des priorités de l’Organisation et adhésion à ceux-ci.

  • Connaissance avérée du paysage mondial actuel de l’information et vision claire de la réponse à apporter à ses mutations ainsi que du rôle de l’UNESCO à cet égard.

  • Bonne connaissance des programmes de l’UNESCO relevant du Secteur de la communication et de l’information, notamment dans des domaines tels que les politiques numériques, la transformation numérique, l’accès universel à l’information, l’inclusion numérique, et le patrimoine documentaire.

  • Compétences analytiques et qualités d’organisation, notamment aptitude à établir et mettre en œuvre des plans et des priorités.

  • Capacités avérées en matière de planification stratégique et de gestion de projets/programmes, notamment aptitude à identifier les principaux problèmes, objectifs, opportunités et risques stratégiques ; aptitude à administrer et gérer d’importantes ressources financières et humaines ; sens du discernement et aptitude à prendre des décisions.

  • Aptitude démontrée à mettre en place des partenariats et des réseaux de collaboration avec différents types d’organismes, notamment des organismes intergouvernementaux, publics, de la société civile ou du secteur privé, ainsi qu’avec des particuliers à hauts revenus, en particulier dans le cadre de la mobilisation de ressources.

  • Aptitude à exercer un leadership et à guider le personnel, sens poussé de l’objectivité, intégrité professionnelle, et capacité de créer un climat de confiance, ainsi que de gérer, diriger et motiver un personnel nombreux et divers dans un environnement multiculturel, avec tact et dans le respect de la diversité.

  • Aptitude à communiquer efficacement et de façon convaincante, oralement et par écrit, auprès de publics très divers, ainsi qu’à assurer des fonctions de représentation.

  • Aptitude à développer des réseaux et à conduire des négociations complexes avec diplomatie, tact et habileté politique.

Langues

  • Excellente connaissance de l’anglais ou du français et connaissance pratique de l’autre langue.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

 

Expérience professionnelle

  • Expérience professionnelle pertinente au niveau international, à des niveaux de responsabilité croissants, y compris des capacités avérées en matière de planification et de gestion de projets ou programmes internationaux.

 

Aptitudes/Compétences

  • Bonne connaissance du système des Nations Unies.

 

Langues

  • Connaissance d’autres langues officielles de l’UNESCO (arabe, chinois, espagnol et/ou russe).

 

SALAIRES ET INDEMNITES

Les salaires de l'UNESCO se composent d'un salaire de base et d'autres avantages qui peuvent inclure, le cas échéant : 30 jours de congé annuel, allocation familiale, assurance médicale, régime de retraite, etc.

Le traitement annuel de départ pour ce poste est de l’ordre de 164 441 dollars des États-Unis.

Pour plus d'informations sur les salaires et indemnités, veuillez consulter notre Guide sur les salaires et indemnités au personnel

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

 

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.  

 

L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

 

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.