Partager cette offre d’emploi

Coordonnateur international - Composante jeunesse

Secteur de tutelle : Secteur des sciences sociales et humaines (SHS)

Lieu d'affectation: Luanda

Catégorie d'emplois: Sciences sociales et humaines

Type de contrat : Consultant International Junior

Durée du contrat : 11 mois

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 07 Octobre 2022

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

La Biennale de Luanda s’inscrit dans le cadre du plan d’action pour une culture de la paix en Afrique, adoptée à Luanda en Angola lors du forum panafricain de 2013 sur les “Sources et ressources pour une culture de la paix ». La Biennale a été créée par la décision 558 / XXIV, adoptée en 2015, lors de la 24e session de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, demandant à la Commission de l’Union Africaine de travailler à son organisation, en consultation avec l’UNESCO et le Gouvernement de la République de l’Angola.

 

L’objectif général de la Biennale de Luanda est de renforcer le mouvement pan-africain pour la culture de la paix et la non-violence à travers l’établissement d’un partenariat multipartite entre les Gouvernements, la communauté artistique et scientifique, le secteur privé et les organisations internationales.

 

Cette initiative renforce la mise en œuvre des objectifs 16 et 17 de l’Agenda des Nations Unies pour le développement durable et des 7 aspirations de l’Agenda 2030 de l’Union Africaine, en particulier « L’Agenda pour la Paix » et la projet phare « Faire taire les armes d’ici 2020 ». La Biennale contribue également à la mise en œuvre de la Stratégie opérationnelle de l’UNESCO pour la priorité Africa (2014-2021), visant à apporter des réponses africaines aux transformations qui affectent les économies et les sociétés du continent.

 

La première édition de la “Biennale de Luanda-forum panafricain pour la culture de la paix” qui a été organisée conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO), l’Union Africaine (UA) et le Gouvernement de la République d’Angola, s’est tenue à Luanda en Angola du 18 au 22 septembre 2019. La seconde édition s’est tenue sous un format hybride, une partie en ligne et l’autre en présentiel à Luanda en Angola du 27 au 30 novembre 2021.

Sous l’autorité du Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique centrale à Yaoundé et la supervision du Chef de secteur des Sciences Humaines et Sociales basé au Bureau régional de Yaoundé, dans le cadre du suivi de la seconde édition de la Biennale de Luanda en général et de l’engagement et la participation des jeunes en particulier, le consultant devra :

 

Mobilisation et engagement des jeunes, suivi de la seconde édition de la Biennale de Luanda:

 

  • Agir comme point focal du programme pour la jeunesse auprès des partenaires et des parties prenantes ;
  •  Faire le suivi du travail des réseaux de jeunes en Afrique et dans la diaspora, en collaboration avec les membres du comité Ad Hoc 2022 - 2023, notamment :
  • Engager, servir de liaison et s’assurer de la participation active des jeunes aux activités de la Biennale ;
  • Apporter un soutien à l’organisation des différentes réunions du comité de la Biennale ;
  • S’assurer des contributions régulières des jeunes au magazine bi-mensuel la “voix de la biennale” ;
  • Rédiger les documents statutaires: rapports, propositions de financement, notes conceptuelles, comptes rendus des réunions et autres documents selon les besoins ;
  • Participer à l’identification et la mobilisation des partenaires, sponsors et élaborer les propositions de financement ;
  • Elaborer une stratégie pour améliorer le mécanisme d’enrôlement des jeunes afin d’accroître le nombre de jeunes dans le réseau ;
  • Concevoir un cadre d’appui aux projets à travers lequel les organisations des jeunes du réseau peuvent améliorer leur collaboration avec les partenaires de l’Alliance des Partenaires et mettre en œuvre des initiatives et des projets collaboratifs ;
  • Rendre possible la participation des jeunes aux  évènements importants en Afrique et dans le monde et faciliter l’organisation des évènements en collaboration avec des partenaires ;
  • Suivre et évaluer la mise en œuvre du programme d’action jeunesse 2021-2023 adopté à  l’issue du dialogue intergénérationnel lors de la seconde édition de la Biennale de Luanda.

Rédaction de projet, recherche de fonds et négociation d’autres projets dans le cadre du programme des Sciences Humaines et Sociales en Afrique centrale

 

  • Relier les activités de la Biennale des jeunes aux projets régionaux de SHS en Afrique centrale et en particulier au projet “Tisserands de la Paix” ;
  • Faire activement des contributions au siège de SHS pour l’initiative relative au réseau des Ministres de la jeunesse (menée par  SHS-UNESCO) et la lier aux activités de la Biennale des jeunes chaque fois que cela est pertinent ;
  • Contribuer activement à la recherche/étude sur le nouveau concept de la culture de la paix (menée par SHS-UNESCO) ;

 

Suivi et évaluation du plan de travail post Biennale de Luanda :

 

  • Contribuer à l’élaboration d’un système de suivi et d’évaluation et des outils pour le plan de travail de la post Biennale de Luanda, en collaboration avec les spécialistes et les collègues responsables des différents départements ;
  • Participer à la définition des axes du plan de travail ;
  • Participer aux réunions de suivis périodiques pour effectuer des réajustements, des améliorations du plan de travail ;
  • Contribuer à construire et rationaliser un système et des outils de gestion des risques.

Livrables :

 

-              Rapports mensuels ;

-              Cadre d’appui au projet sur le suivi et l’évaluation ;

-              Cadre d’appui au projet sur la mobilisation des partenaires ;

-              Stratégie d’enrôlement des jeunes dans le réseau ;

-              Documents d’appui à la stratégie de mise en œuvre du réseau des Ministres de la jeunesse ;  

-              Pièces justificatives pour la recherche/étude sur le nouveau concept de la culture de la paix.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Responsabilité (F)
Communication (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Education : Licence/Master

 

Expérience professionnelle : minimum 4 ans d’expérience pertinente dans les domaines des Sciences humaines et sociales, prévention de la violence et résolution des conflits, communication et planification des évènements.

 

Langues : Très bonne connaissance de l’anglais ou du français, et une bonne connaissance de l’autre langue ; la connaissance du portugais sera un atout.

 

Compétences et aptitudes :

  • Capacité à travailler en équipe et respect de la diversité.
  • Responsabilité et disposition à acquérir des connaissances continues.
  • Compétences en planification et organisation ; communication.

 

Une expérience en matière d’engagement des jeunes, d’inclusion sociale, de paix et de sécurité, de conseiller, de formateur et d’animateur pour les jeunes serait un atout.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.

  L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.