Administrateur National (Sciences exactes et naturelles)

Numéro du poste : 6CDSC0001PA

Classe : NO-A

Secteur de tutelle : Secteur des sciences exactes et naturelles (SC)

Lieu d'affectation: Kinshasa

Famille d'emplois: Sciences exactes et naturelles

Type de contrat : Engagements au titre d’un projet

Durée du contrat : 1 année

Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 26-FEV-2024

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

Seuls les candidats de nationalité kinoise peuvent présenter leur candidature à ce poste

 

La durée initiale du contrat est d'un an avec possibilité de prolongation sous réserve de performances satisfaisantes et de disponibilité des fonds

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

Sous l'autorité générale de la Sous-Directrice générale pour les sciences exactes et naturelles (ADG/SC) et sous la supervision directe du Chef du Bureau de l'UNESCO à Kinshasa, le/la titulaire contribuera à la conception, à la coordination et à la mise en œuvre des activités menées dans le cadre du Grand Programme II - Sciences Naturelles en République démocratique du Congo en vue d'accompagner l'État membre dans ses efforts de mise en œuvre de son Plan National de Développement (PND) et du Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable (UNSDCF) et de contribuer à  l'Agenda 2030 de développement durable et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

 

Le/la titulaire du poste aura pour mission de fournir un soutien professionnel et technique en menant des recherches approfondies et des analyses ciblées, avec un accent particulier sur le contexte national. Son rôle consistera à concevoir, mettre en œuvre et évaluer des initiatives de programme visant à favoriser l'apprentissage et les sociétés durables. Il/Elle apportera également son expertise pour soutenir l'État membre dans l'avancement de la science, de la technologie, de l'innovation, de la recherche et de l'ingénierie, afin de relever les défis environnementaux et sociétaux contemporains. De plus, ce professionnel jouera un rôle crucial dans l'effort de reconstruction post-pandémique, en s'alignant sur la mise en œuvre de la Recommandation de l’UNESCO sur la science ouverte. 

 

Le/la titulaire sera intégré(e) au sein de l'équipe interdisciplinaire du Bureau de l'UNESCO à Kinshasa, où il/elle collaborera étroitement avec les parties prenantes concernées. De plus, il/elle bénéficiera du soutien des conseils techniques des divisions de programme des sciences naturelles au siège de l'UNESCO, ainsi que de l'expertise des spécialistes du programme des sciences naturelles du Bureau régional multisectoriel de Yaoundé.

Dans ce contexte, le /la titulaire du poste :

  • Participera aux plans de travail du Programme ordinaire (C/5), aux discussions sur la formulation de politiques et à d'autres activités de formulation de stratégies sectorielles.
  • Coordonnera et supervisera l'élaboration, la mise en œuvre et l'évaluation des programmes et projets relatifs aux sciences naturelles, englobant les domaines des Sciences écologiques et de la Terre, du Programme hydrologique intergouvernemental (PHI), ainsi que des politiques scientifiques et des sciences fondamentales dans ces domaines.
  • Dirigera les efforts interdisciplinaires et multidisciplinaires du bureau de l'UNESCO à Kinshasa, notamment en élaborant des notes conceptuelles et en développant des projets pour un financement extrabudgétaire.
  • Participera activement à des programmes et activités intersectoriels portant sur l'environnement, la biodiversité, le changement climatique, la réduction des risques de catastrophe, l'enseignement scientifique, l'éducation au développement durable, les programmes de patrimoine naturel mondial et de biodiversité du patrimoine mondial, ainsi que les savoirs locaux et autochtones.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Communication (F)
Responsabilité (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Education

  • Diplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) dans le domaine des disciplines liées aux sciences naturelles (environnement, sciences de la terre, hydrologie, sciences fondamentales et politique scientifique).

 

Expérience professionnelle

  • Moins de 2 (deux) années d'expérience professionnelle pertinente dans le domaine des sciences naturelles telles que l'environnement, ressources en eau et la science, la technologie et l'innovation (STI).
  • Une expérience avérée dans la coordination scientifique et la gestion de programmes, dans la conception et la mise en œuvre de programmes/projets et une expertise en politique scientifique.

 

Aptitudes/compétences

  • Bonnes compétences en gestion de programmes et de projets. 
  • Bonnes compétences analytiques.
  • Bonnes compétences en organisation et en coordination.
  • Capacité à travailler dans un environnement multiculturel avec excellentes compétences relationnelles.
  • Capacité à établir, entretenir et améliorer les relations de travail avec les autorités nationales/locales ainsi qu'avec les principales parties prenantes de la société civile, telles que les organisations nationales et internationales dans les pays du cluster de l’Afrique centrale (Angola, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe et Tchad). 
  • Capacité à communiquer avec diverses parties prenantes, à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation et via divers canaux, notamment le Web et les médias sociaux.
  • Bonnes compétences informatiques, y compris la connaissance des logiciels bureautiques standards. 

 

Langue 

  • Excellente connaissance du français et bonne connaissance de l’anglais. 

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

 

Education

  • Diplôme universitaire supérieur (doctorat ou équivalent) en sciences naturelles, y compris les sciences de l’environnement, de l'eau, de l’écologie. 

 

Expérience professionnelle

  • Expérience au sein du gouvernement ou du secteur privé dans le domaine des sciences naturelles.
  • Expérience avec des agences spécialisées du système des Nations Unies, des organisations non gouvernementales professionnelles et/ou des organisations de coopération technique internationale. 
  • Expérience dans la promotion de la coopération régionale au sein de l’Afrique centrale.
  • Connaissance du contexte géopolitique de l’Afrique centrale.

 

Aptitudes et compétences

  • Capacité à travailler efficacement dans un environnement complexe et changeant. 
  • Capacité à travailler en partenariat étroit avec un large éventail d'organisations scientifiques nationales, régionales et internationales.
  • Bonne connaissance du travail et des programmes de l'UNESCO dans le domaine des sciences naturelles.

 

Langue 

  • Connaissance d'autres langues officielles de l'UNESCO (arabe, chinois, russe, espagnol).

SALAIRES ET INDEMNITES

Les salaires de l'UNESCO se composent d'un salaire de base et d'autres avantages qui peuvent inclure, le cas échéant : 30 jours de congé annuel, allocation familiale, assurance médicale, régime de retraite, etc.

 

Le traitement annuel de départ pour ce poste est approximativement de 34 708 dollars des États-Unis.

 

Pour plus d'informations sur les salaires et indemnités, veuillez consulter notre Guide sur les salaires et indemnitées au personnel

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.  

L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.