Chargement...
Partager cette offre d’emploi

Directeur/Directrice du Bureau international d'éducation de l'UNESCO

Classe : D-2

Secteur de tutelle : Secteur de l'éducation (ED)

Lieu d'affectation: Geneva

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Engagement de durée définie (durée maximale de six (6) ans)

Durée du contrat : 2 années

Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 30-SEP-2020

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

L’UNESCO, en sa qualité de chef de file pour l’Objectif de développement durable 4 relatif à l’éducation de qualité, est actuellement à la recherche d’un(e) directeur/directrice dynamique et visionnaire pour le Bureau international d’éducation (BIE). Le profil indiqué pour ce poste est celui d’un leader aguerri, capable d’inspirer les autres et d’instaurer un climat de confiance grâce à une approche inclusive.

 

Sous la conduite du Conseil du BIE, et sous la supervision directe de la Sous-Directrice générale pour l’éducation, le/la Directeur(trice) du BIE assure la direction intellectuelle et définit une vision stratégique pour le programme et le personnel du BIE. Il/elle est chargé(e) de diriger l’Institut ainsi que de planifier et de mettre en œuvre son programme et budget et de faire rapport à ce sujet. À cette fin, il/elle supervise la préparation du projet de programme et budget annuel de l’Institut destiné à être soumis au Conseil et, une fois ce document approuvé, établit un plan d’activités détaillé, en dirige la mise en œuvre et rend compte des progrès et des résultats.

Le/la titulaire devra en particulier :

  • assurer la direction intellectuelle, stratégique et opérationnelle de l’Institut en vue de la réalisation de ses objectifs, et mettre en place des activités visant à accroître la coopération dans les domaines suivants : le renforcement des capacités et de l’assistance technique en matière d’élaboration des cadres curriculaires dans les États membres ; la gestion des banques de données, l’analyse des tendances et la diffusion des nouvelles connaissances ; et la promotion et le renouveau du dialogue sur les politiques relatives aux curricula et les questions connexes, à l’échelle internationale ;
  • diriger la planification et l’exécution du programme du BIE, ainsi que l’établissement des rapports à ce sujet ;
  • en étroite coopération avec les unités compétentes du Secrétariat au Siège et hors Siège, veiller à ce que le BIE contribue pleinement à la réalisation des objectifs de l’UNESCO ;
  • concevoir et gérer des mécanismes opérationnels et/ou les plans d'action nécessaires pour favoriser  et garantir l'efficience et l'efficacité des activités de l'Institut ;
  • assurer une étroite coopération avec le Secteur de l'éducation et les autres secteurs, les  bureaux hors Siège, et  les instituts spécialisés de l'UNESCO, ainsi que les autres services et unités concernés ;
  • superviser les efforts de mobilisation de ressources pour les programmes de l'Institut ;
  • assurer les services d'un personnel motivé et efficace dans le but de formuler, de planifier, d'exécuter, de suivre et d'évaluer les programmes de l'Institut.
COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)
Communication (F)
Responsabilité (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Création de partenariats (M)
Conduite et gestion du changement (M)
Direction et autonomisation des collègues (M)
Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)
Suivi du comportement (M)
Développement d’une réflexion stratégique (M)
Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.
QUALIFICATIONS REQUISES

 

FORMATION

  • Doctorat en éducation, en sciences ou dans d’autres domaines connexes des sciences sociales.

 

EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE

  • Au moins 15 années d’expérience professionnelle pertinente à des niveaux de responsabilité croissants dans le domaine de l’éducation.
  • Expérience de l’élaboration et de l’organisation de programmes de recherche et de formation en éducation, ainsi que de l’analyse des politiques d’éducation et de coopération internationale.
  • Expérience de la planification stratégique, de la gestion du changement et de la direction d’équipe.
  • Expérience de la mobilisation de ressources et de la mise en place de partenariats.
  • Solide réseau professionnel à l’échelle mondiale.

APTITUDES/COMPÉTENCES

  • Adhésion au mandat, à la vision et à l'orientation stratégique de l'Organisation, ainsi qu'à ses priorités.
  •  Excellente connaissance de l'élaboration des curricula et des politiques d'éducation à  l'échelle mondiale et bonne connaissance des tendances et évolutions mondiales concernant les questions relatives aux curricula.
  • Compétences avérées en matière de direction et de gestion, vaste culture générale et solides capacités d'analyse, sens poussé de l'objectivité, intégrité professionnelle et finesse politique.
  • Aptitude à identifier les problèmes, objectifs, opportunités et risques stratégiques essentiels.
  • Aptitude démontrée à la planification stratégique et à la gestion et, notamment, capacité de  gérer de vastes programmes et des ressources financières, et à exercer la supervision et le contrôle voulus.
  • Compétences en matière d'organisation et, notamment, aptitude à établir des plans et des priorités, à les mettre en œuvre efficacement, ainsi qu'à concevoir des stratégies de mise en œuvre.
  • Aptitude à piloter des processus de changement à des postes de rang supérieur, et bonne connaissance de l’administration d’une institution devant rendre des comptes à des organes directeurs.
  • Sûreté de jugement et aptitude à prendre des décisions.
  • Aptitude à développer des réseaux avec diplomatie, tact et habilité politique.
  • Excellent sens des relations humaines et aptitude à diriger et motiver des équipes pluridisciplinaires dans un environnement multiculturel, ainsi qu’à assurer l’accompagnement et le développement du personnel.
  • Aptitude à communiquer efficacement et de façon convaincante, oralement et par écrit, et aptitude manifeste à assurer des fonctions de représentation.

 

LANGUES

  • Excellente connaissance (à l’écrit et à l’oral) de l’anglais ou du français et bonne connaissance pratique de l’autre langue.
QUALIFICATIONS SOUHAITABLES

 

FORMATION

  • Autres diplômes ou formations à court ou moyen terme dans des disciplines pertinentes pour le poste.

 

APTITUDES/COMPÉTENCES

  • Excellent sens des relations humaines et aptitude à prendre des initiatives et à entretenir de bonnes relations de travail avec des partenaires de nationalités et de cultures différentes.
  • Connaissance de l’orientation stratégique de l’UNESCO et de ses activités.

​​​​​​​

LANGUES

  • Connaissance d’autres langues officielles de l’UNESCO (arabe, chinois, espagnol ou russe).
SALAIRES ET INDEMNITES

Les traitements de l'UNESCO sont établis en dollars des États-Unis. Ils se composent d'un traitement de base et d'un ajustement pour affectation qui tient compte du coût de la vie dans un lieu d'affectation donné et des taux de change.
Autres prestations : congé annuel de 30 jours ouvrables, allocation pour charges de famille, voyage dans le pays d'origine, allocation pour frais d'études pour les enfants à charge, régime de retraite et assurance médicale. Pour plus de précisions, consulter le site Web de la CFPI

Veuillez noter que l'UNESCO est une organisation non-fumeurs.

 

EVALUATION

L'évaluation des candidats qualifiés peut inclure un exercice d'évaluation et un entretien axé sur les compétences.

 

L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement.

L’UNESCO s’attache à promouvoir l’équilibre géographique (last update) et l’égalité des sexes au sein du Secrétariat. En conséquence, les femmes sont vivement encouragées à se porter candidates, de même que les ressortissants d’États membres non représentés ou sous-représentés. Les personnes handicapées sont également encouragées à postuler. Une mobilité mondiale est requise, car les fonctionnaires sont appelés à exercer leurs fonctions dans d’autres lieux d’affectation, en vertu de la politique de mobilité géographique.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du processus de recrutement.