Responsable National(e) de Projet

Numéro du poste : 6KEED0018PA

Classe : NO-B

Secteur de tutelle : Field Office

Lieu d'affectation: Antananarivo

Famille d'emplois: Éducation

Type de contrat : Engagements au titre d’un projet

Durée du contrat : 1 année

Recrutement ouvert à : Candidats internes et externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 13-OCT-2023

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

La durée initiale du contrat est d'un an avec possibilité de prolongation sous réserve de performances satisfaisantes et de disponibilité des fonds. 

Seuls les candidats de nationalité malgache peuvent présenter leur candidature à ce poste.

 

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

 

Le Bureau régional multisectoriel de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est (MRO-NAI) est un bureau régional multisectoriel, basé à Nairobi, au Kenya, et couvre 13 pays d'Afrique de l'Est et de l'océan Indien (Comores, Djibouti, Éthiopie, Érythrée, Kenya, Madagascar, Maurice, Rwanda, Seychelles, Tanzanie, Somalie, Soudan du Sud et Ouganda). 

 

Le/la titulaire sera chargé(e) de fournir une expertise technique et de contribuer à la gestion, la planification, l'exécution et le suivi effectifs des programmes d’éducation pour la santé et le bien-être, y compris en réponse à la violence de genre en milieu scolaire (VGMS), aux grossesses précoces et non intentionnelles (GPNI) au VIH. Le/la responsable national(e) de projet appuiera la mise en oeuvre du programme « Nos droits, nos vies, notre avenir (O3) à Madagascar », pays focus du programme. Le Programme O3 vise à améliorer les résultats en matière de santé sexuelle et reproductive, de genre et d'éducation pour les adolescents(e)s et les jeunes en Afrique subsaharienne. Il soutient la prestation à Madagascar des programmes complets d’éducation et d’information de bonne qualité qui autonomisent les adolescent(e)s et les jeunes tout en développant les compétences, les connaissances et les attitudes requises pour prévenir le VIH, réduire les GPNI et éliminer la violence basée sur le genre.

 

Plus précisément, le/la titulaire du poste contribuera à obtenir et maintenir un engagement politique fort en faveur de l'accès des adolescent(e)s et des jeunes à l’éducation pour la santé et aux services de santé sexuelle et reproductive à Madagascar, appuyer la prestation d'une éducation pour la santé de qualité et fondée sur les droits, à des écoles plus sûres, plus saines et plus inclusives pour tous les jeunes et à renforcer la base de données probantes sur l’éducation pour la santé et le bien-être.

La mise en oeuvre du Programme O3 s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation de la Stratégie de l’UNESCO pour la santé et le bien-être. Des informations complémentaires sur l’UNESCO et ses activités dans le domaine de l’éducation pour la santé et le bien-être sont disponibles sur le site Web : Introducing the Our Rights, Our Lives, Our Future (O3) Programme 2018-2022 – UNESCO Digital Library.


Sous l'autorité générale de la Sous-Directrice générale pour l'éducation, l'autorité immédiate du Directeur du Bureau de l'UNESCO à Nairobi, ​​​​​​et sous la supervision directe du Chef du secteur de l'éducation, le/la titulaire sera responsable de la planification, de la mise en oeuvre et du suivi de l'action de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation pour la santé et le bien-être et de la mise en oeuvre des activités du Programme O3. De façon spécifique, il ou elle aura la charge de l’exécution des tâches suivantes :

  • Identifier les opportunités pour l'UNESCO de participer à l'élaboration de politiques et de programmes pour mettre en oeuvre la Stratégie de l'UNESCO sur l'éducation pour la santé et le bien-être, des stratégies nationales de santé, y compris en conformité avec la division du travail d’ONUSIDA ;
  • Représenter l'UNESCO dans les cadres de coordination appropriés, tels que les équipes conjointes des Nations Unies sur le SIDA, les réunions inter-agences, les groupes locaux pour l'éducation, et les réunions thématiques ;
  • Soutenir la programmation de l'UNESCO en collaboration avec d'autres membres du personnel travaillant sur l'éducation à la santé et au bien-être, en mettant particulièrement l'accent sur les interventions de soutien aux efforts nationaux de prévention du VIH et de la réponse aux VGMS et aux GPNI ;
  • Soutenir la mise en oeuvre, le suivi et l'évaluation du programme en temps voulu et la rédaction de rapports sur l'action de l'UNESCO en matière d'éducation pour la santé et le bien-être ;
  • Faciliter la prestation d'un appui technique aux ministères en charge de l'Éducation et de la santé et à d'autres partenaires nationaux ;
  • Contribuer aux efforts de plaidoyer à Madagascar, afin de faire progresser l'utilisation des données probantes et de renforcer les réponses conjointes des Nations Unies et des pays au VIH et au SIDA, aux VGMS et aux GPNI;
  • Assumer la responsabilité des contrats avec les fournisseurs, les consultants, les structures bénéficiaires et les partenaires de mise en oeuvre engagés pour réaliser les objectifs du programme en faveur des bénéficiaires.

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Communication (F)
Responsabilité (F)
Innovation (F)
Partage des connaissances et volonté constante d’amélioration (F)
Planification et organisation (F)
Culture du résultat (F)
Travail en équipe (F)
Professionnalisme (F)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

 

Education

  • Diplôme universitaire de niveau supérieur (master ou équivalent) dans un domaine pertinent, notamment l'éducation, les sciences sociales, la santé publique, la coopération internationale, le développement, la gestion de projet.
     

 

Expérience professionnelle

  • Au moins deux (2) années d'expérience professionnelle pertinente dans un des domaines suivants : gestion de projet de coopération internationale, sciences pratiques, économie de la santé, égalité de genre dans l’éducation, éducation inclusive, éducation à la santé et au bien-être ;
  • Expérience dans la planification, la coordination et la gestion des projets dans le domaine de l’éducation ou de la santé est un atout. 

Savoir-faire et compétences

  • Bonne compréhension du pays, du travail de développement et du secteur de l'éducation ;
  • Bonne connaissance des aspects budgétaires liés à la gestion de projet ;
  • Compétences rédactionnelles techniques de haut niveau en matière de prévention du VIH, d'éducation pour la santé, de santé sexuelle et reproductive, ou de réponse aux VGMS, en lien avec la Stratégie de l'UNESCO sur l'éducation pour la santé et le bien être ;
  • Capacités de sensibilisation et de mobilisation des ressources ;
  • Capacité à construire et à entretenir des partenariats efficaces à l'intérieur et à l'extérieur de l'Organisation ;
  • Excellente capacité à travailler en équipe et avec divers interlocuteurs ;
  • Excellentes capacités en communication, aussi bien à l'écrit qu'à l'oral ;
  • Bonne connaissance des outils informatiques tel que MS (Word, Excel, PowerPoint etc.).

 

Langues

  • Excellente maîtrise du français (écrit, lu et parlé) et bonne connaissance de l'anglais. 

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

 

Education

  • Un Diplôme universitaire de niveau supérieur dans le domaine de la Planification de l'Education serait un atout ;
  • Une certification en gestion de projets serait un atout.

 

Expérience professionnelle

  • Expérience en matière de santé sexuelle et reproductive, d’éducation à la sexualité ou de réponse aux violences basées sur le genre (y compris en milieu scolaire) ; 
  • Expérience dans la formation et la sensibilisation des jeunes.

 

Savoir-faire et compétences

  • Bonne connaissance du secteur de l’éducation et/ou de la santé de Madagascar ; 
  • Solides compétences stratégiques et analytiques ;
  • Capacité à accomplir plusieurs tâches à la fois, à établir des priorités et à respecter les échéances ainsi qu'à travailler sous pression.

 

SALAIRES ET INDEMNITES

Les traitements de l’UNESCO se composent d’un traitement de base et d’autres prestations pouvant inclure, le cas échéant : 30 jours de congé annuel, allocations pour charge de famille, assurance maladie, régime de retraite, etc. 

Le traitement annuel de départ pour ce poste est de l’ordre de 13,367 dollars des États-Unis.

Pour des informations complètes sur les salaires et indemnités, veuillez consulter notre Guide concernant les prestations dues au personnel

Veuillez noter que l’UNESCO est une organisation non-fumeurs.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.

L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.  

L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.

Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.

L’UNESCO rappelle que la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. L’UNESCO applique une politique de tolérance zéro à l’égard de toute forme de harcèlement. L’UNESCO s’est engagée à atteindre et à maintenir une répartition géographique équitable et diversifiée, ainsi que la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à atteindre une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les candidatures de ressortissants d’États membres non et sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont particulièrement bienvenues et vivement encouragées. Les personnes issues de groupes minoritaires et de groupes autochtones, ainsi que les personnes handicapées, sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité mondiale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.