Chargement...
Partager cette offre d’emploi

Expert(e) Education Complète à la sexualité



Projet de renforcement des capacités pour l’employabilité des jeunes et l’amélioration de la protection sociale (RCEJAPS)
                                             ------------------------
ACTIVITES D’INFORMATION, EDUCATION ET COMMUNICATION (IEC) SUR LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST), LE VIH-SIDA, LA SANTE REPRODUCTRICE POUR LES ADOLESCENT(E)S

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La République Gabonaise a lancé depuis l’année 2010 le Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), visant à faire du Gabon un pays émergent à l’horizon 2025 . Une série de réformes du secteur de la formation professionnelle des jeunes et a partagé dans son Plan stratégique son désir de voir bâtir une croissance à partir d’un Gabon vert, industriel et des services dont les fondements sont : (i) le développement des infrastructures, (ii) le développement durable, (iii) la gouvernance et (iv) le capital humain. S’agissant de ce dernier point, la vision sectorielle du Pays est de : « faire du système d’éducation et de formation, initiale et continue, un outil de développement de qualité, moderne et démocratisé ».

Au PSGE, ont été ajoutés plusieurs programmes nationaux et sectoriels dans le système éducatif et de formation. C’est sur cette base et en lien avec le pacte de responsabilité pour l’emploi des jeunes que le Gouvernement a lancé le Projet de « Renforcement des Capacités pour l’Employabilité des Jeunes et l’Amélioration de la Protection Sociale » (RCEJAPS) et a sollicité l’assistance financière de la Banque Africaine de Développement (BAD) .

Le projet comporte plusieurs composantes, et parmi celles-ci, figure les "Activités d’Information, d’Education et de Communication (IEC) sur les IST, le VIH-SIDA, la santé reproductive des adolescents" du sous-secteur de l’Enseignement, la Formation Technique et Professionnelle (EFTP).  

 Ce programme rentre dans le cadre des assises la Conférence internationale sur le renforcement et l’accélération de la réponse du secteur de l'Education au VIH, aux grossesses précoces et à la violence basée sur le genre qui s’est tenu à Dakar en octobre 2015. L’UNESCO en collaboration avec l’ONUSIDA, l’UNFPA et l’UNICEF a soutenu les ministères en charge de l’éducation, les membres des organisations non gouvernementales et des associations de jeunesses engagés dans la lutte contre le VIH au Gabon à contextualiser une feuille de route sur les stratégies de riposte en milieu scolaire.

L’UNESCO soutient le Gabon dans la lutte contre le VIH en milieu scolaire depuis une vingtaine d’années.  Un accompagnement fructueux à travers divers projets qui a porté sur l’élaboration des curricula VIH dans les disciplines d’accueil (Education civique, Economie familiale et les sciences de la vie et de la terre), la production de modules d’autoformation à distance (émissions radiophoniques et didacticiel audiovisuel), la formation des enseignants du primaire, du secondaire et de l’enseignement normal.

 

Durée initiale du contrat :  (12) mois avec possibilité d’être renouvelé en fonction de la disponibilité des fonds et de l’évaluation des performances

Secteur de tutelle : Secteur de l'éducation (ED)

Lieu d'affectation: Libreville

Catégorie d'emplois: Éducation

Type de contrat : Personnel non permanent

Durée du contrat : 1 année

Recrutement ouvert à : Candidats externes

Clôture des candidatures (minuit heure de Paris) : 25/06/21

 

Valeurs fondamentales de l’UNESCO : Engagement envers l’Organisation, intégrité, respect de la diversité, professionnalisme

 

RESUME DES FONCTIONS DU POSTE

Le/la consultant(e) travaillera sous l'autorité du Chef du Bureau de l'UNESCO à Libreville et la supervision directe du Spécialiste programme Éducation. Il/elle sera responsable de la coordination de la mise en œuvre des « Activités d’IEC sur les IST, le VIH-SIDA, la santé reproductrice pour les adolescent(e)s » relatives du projet RCEJAPS. Il ou elle sera ainsi chargé(e) des tâches suivantes :

Principales tâches :

1.    Assurer la finalisation de l’élaboration/contextualisation du cadre juridique de l’intégration de l’Education à la Santé Sexuelle et de la reproduction ou Education Complète à la Sexualité dans le sous-secteur de l’EFTP ;

2.    Conduire l’élaboration des outils pédagogiques pour l’intégration de l’ECS/ESSR dans les disciplines d’accueil : plans de formation des formateurs et des modules de formation des enseignants et des formateurs de formateurs (encadreurs pédagogiques et enseignants de l’ENSET) - Adaptation des modules de formation des encadreurs et parents - Actualisation des outils d’auto-formation des enseignants existants ;

3.    Renforcer les capacités des personnels en ECS/ESSR : jeunes leaders, enseignants, personnels d’encadrement, formateurs de formateurs des personnels d’encadrement administratif et responsables des APE ;

4.    Elaborer la maquette de campagnes et le rapport de fin de formation des personnels;

5.    Coordonner l’expérimentation du curriculum ECS de l’EFTP : mise en œuvre, le suivi et l’évaluation ;

6.    Elaborer et mettre en œuvre un plan de communication en direction des cibles du sous-secteur de l’EFTP en vue d’un changement de comportements ;

7.    Actualisation des outils de communication destinés aux jeunes : "Questions que se posent les adolescents sur la SSR" et l'application mobile "Hello Ado" ; vidéos et messages de sensibilisation ;

8.    Coordonner les campagnes de mobilisation des membres de la communauté éducative : élèves, parent, et personnels des établissements ;

9.    Rédiger le rapport final des actions de sensibilisation auprès des apprenants et étudiants ;

10.    Rédiger le rapport de fin de mission

11.    S’assurer de la prise en compte du contexte du COVID-19, dans la mise en œuvre des activités du projet;

12.    Organiser la liaison entre le Bureau et les partenaires au projet et participer aux groupes de travail conjoints sur les thématiques associées au projet ; Elaborer pour la mission une méthodologie inclusive et participative et une stratégie de suivi ainsi qu’un plan d’évaluation ;

13.    Œuvrer en étroite collaboration avec le sous-secteur EFPT du ministère de l’éducation et les partie prenantes nationales dans le domaine ;

14.    Exécuter toutes autres tâches demandées en cohérence avec les compétences et les besoins du processus.

 

RESULTATS ATTENDUS

La consultation devra aboutir aux livrables suivants :
•    Un plan de travail assorti d’une méthodologie de mise en œuvre;
•    Un plan opérationnel de communication sur les activités du projet ;
•    Les plans et les modules de formation ainsi que les curricula sont révisés pour l’insertion des contenus d’ECS et la prévention du COVID-19 ;
•    Les enseignants, les personnels d’encadrement, les formateurs de formateurs, les parents d’apprenants et 375 jeunes leaders ont développé leurs compétences en Education Complète à la Sexualité notamment sur la prévention et la réponse aux VGMS et au Covid19 ;
•    Le curriculum de l’ECS est consolidé sur la base des résultats de l’expérimentation;
•    Les parents, les élèves, les encadreurs, les leaders communautaires et d'autres acteurs clés du sous-secteur de l’EFTP sont sensibilisés à la prévention des fléaux de la santé sexuelle et de la reproduction et du COVID-19  ainsi que le maintien et la réadmission des apprenantes à l`école.

 

 

 

 

COMPETENCES (Fondamentales / Managériales)

Communication (F)
Culture du résultat (F)
Aptitude à prendre les bonnes décisions (M)
Innovation (F)
Planification et organisation (F)
Professionnalisme (C)

Pour plus d’informations, merci de consulter le Référentiel des compétences de l’UNESCO.

QUALIFICATIONS REQUISES

Education:

• Un diplôme universitaire (un master) en sciences de l’éducation, sciences sociales ou équivalent.

Expérience professionnelle:
• Avoir au moins 7 années d’expériences pratiques dans la planification et gestion des projets éducatifs ou de la santé ou encore dans l’animation des activités des projets liés à la santé sexuelle de la reproduction ;
• Une bonne expérience avérée d’au moins cinq (5) ans dans au moins deux des domaines suivants : éducation préventive au IST y compris le VIH, éducation à la SSRAJ, réponse aux violences basées sur le genre y compris en milieu scolaire, promotion de l’égalité de genre dans l’éducation, éducation à la sexualité.

Savoir-faire et compétences:
• Une très bonne connaissance du système éducatif, du sous-secteur de l’EFTP spécifiquement, et des programmes de formation initiale et continue du pays ;
• Une expérience documentée dans l’évaluation et l’élaboration des curricula scolaires ainsi que dans la production des modules de formation des enseignants.

Langues:

• Excellente connaissance du français

Une bonne connaissance de l’anglais serait un atout.

QUALIFICATIONS SOUHAITEES

Expérience professionnelle:

• Une expérience concluante de coordination d’un projet en soutien au secteur de l’éducation dans une approche axée sur les résultats ;
• Une bonne familiarité avec l’approche de l’UNESCO en matière d’éducation pour la santé et le bien-être ;

• Une expérience de travail dans une agence des Nations-Unies ou organisation internationale.

Langues:
• Un très bon niveau de langue en français et excellentes capacités de rédaction;
• Connaissance d’une autre langue officielle de l’UNESCO (anglais, arabe, chinois, espagnol, russe).

 

SALAIRES ET INDEMNITES

Les salaires sont établis sur la base grille des salaires locaux du Système des Nations Unies au Gabon et payés en monnaie locale.  L’UNESCO est une organisation non-fumeurs. Pour plus d'informations prière de consulter : ICSC website.

PROCESSUS DE SÉLECTION ET DE RECRUTEMENT

Veuillez noter que tous les candidats doivent remplir une demande en ligne et fournir des informations complètes et exactes. Pour postuler, veuillez visiter le site Web de l'UNESCO carrières. Aucune modification ne peut être apportée à la candidature soumise.
L'évaluation des candidats est basée sur les critères de l’avis de vacance de poste et peut inclure des tests et/ou des évaluations, ainsi qu'un entretien basé sur les compétences.
L'UNESCO utilise des technologies de communication telles que la vidéo ou la téléconférence, la correspondance par e-mail, etc. pour l'évaluation des candidats.
Veuillez noter que seuls les candidats sélectionnés seront contactés et que les candidats à l'étape de sélection finale seront soumis à une vérification des références sur la base des informations fournies.
L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.
 

 

L'UNESCO applique une politique de tolérance zéro envers toute forme de harcèlement.

L'UNESCO s'est engagée à atteindre et à maintenir la parité des genres parmi les membres de son personnel dans toutes les catégories et à tous les niveaux. En outre, l’UNESCO est résolue à créer une diversité de personnel sur le plan du genre, de la nationalité et de la culture. Les personnes issues de groupes minoritaires, de groupes autochtones et les personnes handicapées, ainsi que les ressortissants d'États membres non représentés ou sous-représentés (veuillez cliquer ici pour la dernière mise à jour) sont également encouragées à postuler. Toutes les candidatures seront traitées avec la plus grande confidentialité. Une mobilité internationale est requise pour les membres du personnel nommés sur des postes internationaux.

L’UNESCO ne prend de frais à aucune étape du recrutement.